Geeks, informaticiens : 5 sujets que vous ne devez surtout pas aborder...

Geeks, informaticiens : 5 sujets que vous ne devez surtout pas aborder pour la séduire

0

Vous venez d’approcher une fille dans un bar ? Vous avez décroché un premier rendez-vous galant ? Félicitations ! Cela ne doit pas arriver tous les jours, n’est-ce pas ? Alors autant ne pas compromettre vos chances de conclure en abordant le mauvais sujet de conversation. Après tout, on a qu’une chance de faire bonne première impression. Voici donc pour vous, la liste des sujets qui occupent certes votre quotidien de geek, mais qui sont garantis de la faire partir en courant.

1. HTML5

J’espère qu’il est parfaitement évident pour vous que si vous rencontrez une jeune fille dans une soirée, la dernière chose à faire est d’entamer la conversation en lui parlant d’HTML5 ! Si vous en doutez, votre cas est grave : vous ne comprenez sans doute rien à la psychologie féminine.

Explications : En lui parlant d’un langage aussi récent, exotique et excitant qu’HTML5, vous lui donnerez certes l’impression d’être une sorte d’aventurier,  un explorateur courageux qui n’a pas peur des territoires inconnus, ce qui est positif. Mais, le fait que ce langage ne soit pas supporté universellement par tous les navigateurs, que certaines balises soient reconnues par Chrome mais pas par Firefox, cela lui donnera une impression de non fiabilité, d’à-peu-près et de désinvolture qui vous sera immédiatement fatale.

2. Javascript

Vous êtes en boite de nuit, vous dansez près d’elle depuis un moment, des regards complices sont échangés, son visage se rapproche sensuellement du votre. Ne lui parlez pas de Javascript.

Explication : Elle s’en fout de Javascript bon sang !! Aujourd’hui tout le monde utilise des librairies comme Prototype ou JQuery. Parler de Javascript vous fera immédiatement passer pour un vieux-jeu incapable de suivre la mode.

geek.jpg

Il l’a conquise en lui parlant d’Android, pas de Javascript !

3. SQL

La belle vient de s’asseoir en face de vous, le serveur apporte une bouteille de Chianti, vous êtes sur votre 31, tout semble bien parti n’est-ce pas ? Nous vous garantissons que si vous lui parlez de SQL pendant ne serait-ce que 30 minutes, vous risquez de ne plus jamais la revoir.

Explication : SQL est un langage de requêtes, et elle le sait aussi bien que vous. Inconsciemment, en parlant « requêtes » vous vous rabaissez, vous devenez le demandeur, le quémandeur, et ça : ce n’est pas sexy du tout pour une fille.

Exception : A la limite, un compliment basé sur SQL peut être acceptable. Une phrase comme « Tu es comme l’étoile dans mon SELECT, car je veux tout chez toi » peut faire son effet.

4. Les Design Patterns

Celui-ci peut paraître surprenant, je vous l’accorde. Aborder une inconnue à l’arrêt de bus et lui parler de « Singleton » ou d’«Abstract Factory » peut paraître judicieux de prime abord. Ne le faites pas !

Explication : En parlant à la nana des design patterns vous ferez passer le message suivant : « Je suis quelqu’un de très conventionnel (= chiant !), je fais les choses comme on me dit de les faire (= pas d’esprit d’initiative) ». Bref, vous ne la ferez pas rêver !

5. La taille de votre disque dur

Là, vous vous dites : « Il rigole ! comment parler de mon énorme disque d’un téra-octet pourrait-il me nuire ? ». Je comprends. Faites moi simplement confiance et évitez ce sujet.

Explication : C’est prétentieux ! Les meufs n’aiment pas trop les gars qui se la racontent. Si tout se passe bien, elle découvrira bien assez tôt la taille de votre disque. Elle en sera d’autant plus impressionnée que vous ne l’aurez même pas mentionné auparavant. Elle pensera : « Wow… Quelles autres surprises me réserve-t-il ? ». Vous aurez créé le mystère, l’une des clefs pour percer les secrets de la psychologie féminine.

En conclusion : Si vous suivez ces quelques conseils, vous multiplierez vos chances de succès, c’est garanti. Ce n’est pas facile mais, hey, la femme est un être complexe, plus difficile à craquer qu’une bête clef WIFI WPA2. Dernier conseil : si vous séchez, que vous ne savez pas de quoi parler, que vous vous regardez dans le blanc des yeux et que rien ne vient, le C++ seratoujours une valeur sûre, et en plus, c’est trop la classe 😉

NO COMMENTS

Poster une réponse