Tags Posts tagged with "écho"

écho

8

Le journal en ligne d’actualité généraliste « Le Courrier des Echos » change de nom pour devenir le « Daily Béret » à compter du 22 septembre 2014, a-t-on appris de sources internes. Un grand quotidien économique français, estimant que l’un des termes présent dans la dénomination « Le Courrier des Echos » était de nature à lui porter préjudice, a exigé la cessation de l’utilisation de ce terme dans le nom et le nom de domaine du journal sus-mentionné. Afin d’en savoir plus, le « Daily Béret » a interrogé les ex-journalistes du « Courrier des Echos ».

Daily Béret (Sébastien) : Quel est donc ce "grand quotidien économique" qui vous a demandé de changer de nom ?

Courrier des Echos (Sébastien) : Nous préférons rester discrets sur la question. Il pourrait s’agir par exemple du quotidien « Le Monde » pour l’utilisation abusive du mot « Le » ou de « L’Echo des Savanes » qui a déposé le mot « des ». Mais nous préférons ne pas le dire.

Daily Béret (Sébastien) : Estimez-vous la demande de ce grand quotidien justifiée ?

CdE (Sébastien) : Il n’y a pas unanimité sur cette question au sein de la rédaction. Personnellement j’estime que oui. Savez vous que lorsque Mozart a sorti son opéra « Les Noces de Figaro » par exemple, les ventes du journal du même nom ont fortement décliné dans les semaines qui suivirent. Beaucoup de gens allaient en effet voir le spectacle au lieu d’acheter le journal, pensant qu’il s’agissait d’une version « live » et théâtralisée de l’actualité de l’époque. Plus récemment, le journal « Libération » a intenté un procès contre Wikipédia, dénonçant l’utilisation du mot « libération » pour décrire les événements biens connus de la fin de la Seconde Guerre mondiale et le fait que les internautes cherchant à accéder à la version web du journal finissaient généralement sur l’article Wikipédia (passionnant par ailleurs) et oubliaient de retourner sur le site de « Libération ».

CdE (Sophie) : Je ne suis pas du tout d’accord avec Sébastien. Les lecteurs de ce « grand quotidien économique » sont majoritairement des cadres, des décideurs, des personnes plus éduquées que la moyenne. Ce sont des gens qui savent faire la différence entre deux pages web ! Le lectorat du Courrier des Echos, à l’opposé, était composés principalement d’adolescents, d’enfants, de sans-emploi et plus globalement de personnes peu ou non diplômées. Nos lecteurs n’utilisent pas Google, ils cliquent sur Facebook.

Daily Béret (Elisabeth) : Quelles sont les conséquences de ce changement de nom ?

CdE (Sébastien) : C’est la « cata » au niveau référencement dans les moteurs de recherche ! Nous avons aussi fait une demande à Facebook pour changer le nom de la page « Le Courrier des Echos ». Si cette demande est refusée, nous perdrons une bonne partie de nos abonnés. Sur Twitter, la situation est moins gênante, car nous pouvons facilement changer le nom du compte.

CdE (Elisabeth) : Très bonne question. Pour moi la vraie perte est dans le nom du journal, qui commençait vraiment à exister. Le nouveau nom est bien mais personne ne le connaît…

Daily Béret (Sébastien) : La ligne éditoriale va-t-elle rester la même ?

CdE (Sébastien) : Excellente question. Globalement oui mais nous allons en profiter pour essayer de nous améliorer : creuser davantage nos sujets, soigné l’orthographe, croiser nos sources. Nous voulons progressez dans tous les domaines.

Daily Béret (Elisabeth) : Pourquoi ce nom, le "Daily Béret" ? Qu'est-ce qui se cache derrière ?

CdE (Sophie) : C’est juste le dernier nom de domaine en « .fr » qui n’était pas pris et qui n’enfreignait pas toutes les interdictions que nous avons reçues.

Daily Béret (Sébastien) : Quelle interdictions ?

CdE (Sophie) : Avant de choisir notre nouveau nom, nous avons contacté les services juridiques de tous les sites web français ayant un rapport plus ou moins proche avec le concept d’information (il y en a 2.716.027). Nous leur avons demandé quels termes ou associations de termes nous devions éviter pour ne pas nuire à leur activité. Résultat : Nous avons dû rayer chaque nom commun du Larousse, à l’exception de »cunnilingus », « greluchon », et « béret ». Quant aux adjectifs, seuls les mots « daily », « dirty » et « tautochrone » ne gênaient personne. On a hésité longtemps avec « Le Dirty Greluchon » mais finalement, « Le Daily Béret » a gagné, parce que ça sonne comme « délibéré » alors que « déligreluchon », ça sonne comme rien du tout.

CdE (Elisabeth) : J’ai beaucoup milité pour le « Daily Cunni » mais personne ne m’a suivie [rires] !

Daily Béret (Sophie) : Merci à tous les trois. Un dernier mot ?

CdE (Sébastien) : Nous serions reconnaissants si nos lecteurs les plus fidèles pouvaient relayer ces explications. Merci !

CdE (Elisabeth) : Merci !

CdE (Sophie) : Merci.