Authors Posts by Sebastien Pohls

Sebastien Pohls

Sebastien Pohls
120 POSTS 2 COMMENTS
Après 19 ans passés à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), Sébastien ressent l'envie de pratiquer lui aussi cette discipline. Il abandonne alors le monde du ménage et du nettoyage industriel pour se lancer à fond dans sa nouvelle passion. Rejeté partout ailleurs, Sébastien rejoint le Daily Béret en 2013.

0

C’est désormais officiel, l’italien va devenir une langue morte ; selon les observateurs politiques internationaux, c’est la seule décision majeure intelligente prise en Italie pendant ces vingt dernières années.

Les réactions ont pourtant été très virulentes hier après l’annonce faite par Tacito Parpia, le porte-parole du gouvernement de coalition : Silvio Berlusconi a notamment profité de l’occasion pour tenter de redorer son blason en annonçant que, tel Gandhi, il n’hésiterait pas à refuser de se soumettre à la loi, même si cela devait le conduire en prison.

« le manque de maîtrise de l’italien est la principale raison de la « démission » de Benoît XVI »

Si l’on sait déjà que l’italien sera toujours enseigné dans les écoles transalpines en tant que « patois régional », on ignore encore quelle sera la nouvelle langue officielle. Le candidat le plus crédible est bien entendu l’anglais, mais certains journalistes affirment que le gouvernement va annoncer un retour au latin, qui a le mérite d’être plus parlé dans le monde que l’italien, et des mots mêmes de La Gazzetta di Francforto, « fait plus sérieux ».

Du côté du Vatican, on ne cache pas son contentement : il n’est un secret pour personne que le manque de maîtrise de l’italien est la principale raison de la « démission » de Benoît XVI en 2013. Le pape François a cependant annoncé par voie de presse que, si le latin devenait la langue officielle en Italie, la messe serait alors célébrée en italien.

« Dans le background assez borderline actuel, les italiens ont pris une décision smart qui va booster leur économie et leur donner un statut de winner »

Selon Patrice De Charlus, ethnographe spécialisé dans l’histoire des langues, cette nouvelle s’inscrit dans un mouvement global.

« Il n’y a aucune alternative qui permettrait de pallier à la disparition des langues du cluster européen. Dans le background assez borderline actuel, les italiens ont pris une décision smart qui va booster leur économie et leur donner un statut de winner. Ce n’est pas un scoop, le langage italien n’était parlé par plus personne de sérieux à part des stars d’opéra, mais la même punch line nous attend à medium-terme. »

Le gouvernement français a immédiatement émis un communiqué niant le fait qu’une mesure similaire soit prévue dans notre pays.

2

STRASBOURG (Bas-Rhin) – Non, Kiloutou ne loue pas tout. C’est en tout cas ce qu’ont appris à leur dépend deux jeunes Strasbourgeois de 22 et 23 ans. Débarquant dans la célèbre enseigne de location de matériel de BTP samedi matin dernier aux alentours de onze heures, les deux individus annoncent leur désir de « louer une meuf pour le weekend ».

Croyant à une plaisanterie, l’employé d’accueil leur indique avec humour le nom d’une boite de nuit locale, où ils pourront « obtenir gratuitement ce que nous ne louons pas ici ». Mais les jeunes gens ne plaisantent pas. L’un d’eux aurait, selon des témoins,  empoigné l’employé par le col avant de hurler : « Vous disez que vous louez tout ! Hein ? Alors elles sont où les meufs qu’on peut louer ? ».

En quelques secondes la situation dégénère, l’un des individus essayant d’entraîner une cliente vers un abris de chantier 9m² pour 4 personnes, WC inclus, déplaçable grâce à sa remorque intégrée, avant d’être interrompu pas son complice, lui conseillant de « ne pas faire ça ici« , ajoutant grossièrement que la cliente en question n’est pas de son goût et « n’a pas l’air à louer« .

Comprenant finalement qu’ils n’obtiendraient pas ce qu’ils cherchent, les deux individus décident soudainement de s’enfuir en volant un engin de chantier. Malheureusement pour eux, la clef de ce dernier n’était pas présente sur le véhicule, qui ne contenait de toute façon pas d’essence. Interpellé par les forces de l’ordre, les deux strasbourgeois passeront la nuit au poste, seuls.

1

Marseille – Actuellement sous surveillance échographique rapprochée au département de Haute Sécurité de la prison des Baumettes, un jeune fœtus accompagné de sa future maman est soupçonné d’avoir activement préparé un attentat. Connu des services de police, le fœtus fiché S risque l’incarcération dès sa naissance si les faits qui lui sont reprochés étaient avérés, ou du moins instinctivement pressentis par un juge.

L’action terroriste a été déjouée de justesse grâce à la perspicacité et au courage de Marie-Josiane Rombiaire, une infirmière de 56 ans qui a tenu à conserver l’anonymat. Ayant préalablement travaillé au service des douanes d’un grand aéroport, cette dernière a immédiatement reconnu sur l’image échographique un possible dispositif explosif.

Les enquêteurs du Raid Antiterroriste de Combat de l’ISlam Tenace (le R.A.C.IS.T) ont pu remonter, via le cordon ombilical, jusqu’à la mère de l’individu, une jeune femme d’origine suspecte. Automatiquement complice, cette dernière risque jusqu’à 35 ans et demi de réclusion, une amende de 700 100 euros, ainsi qu’un sermon de Manuel Valls.

2

Entre amis, en famille ou au travail, les trois quarts des mots prononcés chaque jour en France le sont par une minorité de Français bavards nous apprend une étude de l’université de Niort. Quant aux 25% de mots restants, ils sont partagés par les 93% plus discrets de la population. Décryptage.

« Nous savions que certaines personnes parlent plus que d’autres,c’est bien connu, mais l’ampleur du phénomène nous a beaucoup surpris et un peu consterné aussi » reconnaît le professeur Jacques Hass, qui a dirigé l’étude – «  Un individu bavard réduit mécaniquement le temps d’expression des autres. Cette étude démontre que le temps de parole, à l’instar des richesses, est distribué de manière extrêmement inéquitable au sein de la population et avec un usage souvent discutable ».

Car si ces individus bavards prononcent beaucoup de mots, qu’en est-il de la qualité de leur discours ? Selon les mesures effectuées par l’équipe du professeur Hass, seul 2 à 3% des mots prononcés par les bavards sont réellement porteurs d’information, le reste n’étant que remplissage ou répétition.

« Les bavards n’aiment pas le vide, ils le comblent coûte que coûte, peu importe la qualité du remplissage. Comme les odeurs corporelles, supportables voire agréables quand elles émanent de notre propre corps, un discours insipide peut sembler véritablement intéressant du point de vue de la bouche qui le prononce. »

A l’issue de cette expérimentation nationale à grande échelle (1620 personnes sur 2 années), les chercheurs du département de Psycho-sociologie de l’Université de Niort ont isolé 4 grandes catégories de sujets :

Les Bavards (7% de la population – 75% du temps de parole)

« J’adore raconter des histoires ! Ou mon weekend ! Ou même raconter ma journée, ou ce que j’ai mangé à midi. Peu importe, l’important c’est de partager sa vie. Ou alors j’adore parler des films que j’ai vus, ou que je veux voir, ou ceux que je veux revoir comme  »Bienvenue chez les Ch’tis », trop marrant ce film. Mais j’aime aussi parler des trucs marrants que j’ai lu sur le web, ou dans des bouquins, quoi que je lise pas trop.. Je suis plus télé. Ya des trucs bien à la télé, moi j’aime bien D8, surtout [….]» Ludovic, Bavard

  • 47 000 mots prononcés par jour en moyenne
  • Aiment s’écouter
  • Rigolent de leurs propres blagues
  • Commentent leurs propres remarques
  • Se paraphrasent eux-mêmes
  • Écoutent peu les autres
  • Confiance en eux basse, montrent le contraire
Les Loquaces (26% de la population – 17% du temps de parole)

« C’est sûr il faut pas parler pour rien dire, mais on a quand même le droit de délirer un peu des fois ! Moi j’adore partir dans des gros délires, raconter n’importe quoi et voir mes potes halluciner ! » Célia, Loquace

  • 10 600 mots par jour en moyenne
  • Parlent souvent pour communiquer, parfois pour le plaisir
  • A l’aise en groupe
  • Groupe majoritairement féminin
Les Pragmatiques (59% de la population – 6% du temps de parole)

« Si les gens s’exprimaient mieux, s’ils possédaient davantage de vocabulaire, ils parleraient sans doute moins. » Jeanne, Pragmatique

  • 3700 mots par jour en moyenne
  • A l’aise en petit groupe ou à deux
  • N’aiment pas prendre la parole par la force mais le font quand nécessaire
  • Parlent pour communiquer
Les Humbles (8% de la population – 2% du temps de parole)

[rire gêné] Pauline, Humble

  • 1250 mots par jour en moyenne
  • Capacité d’écoute développée
  • Peur de ne pas intéresser les autres
  • Parlent pour être écoutés

Les chercheurs se sont également intéressés aux rapports qu’entretiennent ces différents types entre eux; Nous apprenant par exemple que le Bavard apprécie la compagnie des Pragmatiques et des Humbles, mais moins celle des Loquaces et des bavards. Les humbles quant à eux sont surtout à l’aise avec les Loquaces, qui comblent le silence sans excès. Les pragmatiques supportent tous les types mais sont comme des poissons dans l’eau lorsqu’ils sont entre eux.

Mais j’en suis déjà à plus de 600 mots dans cet article, je vais m’arrêter là.

2

Certaines activités ne se mélangent pas toujours bien. C’est en tout cas ce que laisse penser ce terrible accident d’escalade méditative, survenu hier après-midi dans le massif du Baubaux (Isère). Selon les premiers éléments de l’enquête, la tragédie aurait été causée par une mauvaise interprétation des instructions données par le Guide de Moyenne Spiritualité en charge de l’activité.

Entendu par les enquêteurs du commissariat de police de Grenoble, le guide affirme avoir parlé au figuré lorsqu’il a demandé à ses élèves-disciples de pratiquer un « détachement total » et un « lâcher-prise ultime ». Malheureusement, ces derniers l’ont interprété au pied de la lettre et se sont retrouvés au pied du mur quelques secondes plus tard.

Cet accident signe sans doute la fin de cette discipline pourtant toute nouvelle, puisque c’est la première fois qu’elle était pratiquée. Un coup dur de plus pour la mouvance spirituo-sportive : Tentant de réconcilier le corps et l’esprit, l’association de la spiritualité et des sports parfois extrêmes a connu ces 5 dernières années de nombreuses déconvenues, souvent dramatiques :

  • 4 décembre 2011 : 6 morts dans la première tentative de vol en Speed-Riding-Shiatsu
  • 15 mai 2012 : 3 morts dans un accident de « BASE jump Qi Gong », le pilote fermait les yeux
  • 20 août 2013 : Accident mortel de « Scuba Bouddhisme », 2 plongeurs retrouvés asphixiés à 35 mètres de fond dans la position du Lotus
  • 18 août 2015 : 7 morts et un blessé grave lors d’un « Safari Kung Fu » au Mozambique

Les obsèques auront lieu ce vendredi. De part leur épaisseur réduite, les 14 victimes, écologistes militants, seront enterrées dans un seul cercueil afin de ne pas gaspiller du bois inutilement.

1

La nouvelle est tombée cette nuit : Peter, le coloc « un peu chelou« , va quitter l’appartement pour aller habiter seul. Pour Pierre, Pedro, Piotr, Pietro et tous les autres colocataires, l’annonce surprend, et inquiète un petit peu aussi. « C’est pas qu’il va nous manquer particulièrement, c’est juste que si tout le monde se barre à la moindre petite frustration la coloc ne va pas durer longtemps… » explique Pedro, un colocataire bruyant et mangeant tard.

« Peter avait une des chambres les plus pourries, exposée plein nord et avec des problèmes d’humidité »

Au lendemain de la décision, chacun s’interroge sur les raisons qui ont motivé ce départ. Pour Pierre par exemple, il s’agit simplement d’une histoire de loyer : « On avait décidé de payer tous pareil… Mais c’est vrai que Peter avait une des chambres les plus pourries, exposée plein nord et avec des problèmes d’humidité. Quand on compare à la piaule de Pietro, je comprends qu’on soit jaloux et qu’on veuille payer que sa part ! ».

Selon Pjeter, le plus jeune des locataires, ce sont les « gens de passage » dans la colocation qui l’ont poussé au départ. « Peter il est sympa, mais il aimait pas trop que des potes de passage squattent un peu le salon, consomment de l’eau ou grignotent des trucs dans la cuisine » explique Pjeter, ajoutant non sans ironie que « pourtant personne n’a jamais touché à sa bouffe à lui tellement il mange des trucs dégeu ! ».

Pour Petur, colocataire sérieux et discret, Peter « en avait marre de suivre les règles communes ». Les colocataires avaient en effet mis en place de nombreuses règles de vie de la colocation. « C’est vrai qu’il y avait beaucoup de règles, parfois un peu compliquées, mais on s’y fait. Peter, lui, voulait toujours tout faire à sa manière.. sauf que sa manière c’est souvent super chelou ! » raconte Petur.

Ces derniers temps, la colocation avait dû aider financièrement l’un des colocataires, qui venait de perdre son travail : « C’était ça, ou on foutait Petros à la porte ! » s’exclame Pietri, un colocataire sans soucis financiers – « On l’aide à payer son loyer, je sais pas s’il nous remboursera un jour mais peu importe… Si on se serre pas les coudes dans les moments difficiles alors on est quoi ?? Juste des connards qui habitent au même endroit ? ».

« Peter aurait voulu profiter de tous les bons côtés de la coloc mais sans faire de ménage ou participer à la cagnotte commune, du coup il ne s’est jamais vraiment intégré (sa surconsommation d’alcool n’a pas aidé). Bref, même si on l’aime bien, dans le fond, on va pas faire des pieds et des mains pour lui demander de rester. Mais faudra pas qu’il vienne taper à la porte pour taxer notre basilic,  faire cuire ses trucs chez nous parce qu’il a pas de four ou nous refourguer ses potes roux parce qu’il a plus de place chez lui » résume Pierre.

2

Période d’euphorie virile et de festivités alcoolisées pour nous les hommes, le Championnat d’Europe de Football laisse pourtant indifférent toute une partie de la population : les femmes (et une majorité d’homosexuels). Si cela vous surprend, ceci devrait également vous inquiéter. Car seules à la maison (les marmots ne comptent pas) pendant une période prolongée, ces mesdames vont s’ennuyer, et quand elles tournent en rond, les femmes réfléchissent, et quand elles réfléchissent, elles finissent par se poser trop de questions, voire remettre en cause votre autorité naturelle.

Alors que faire ? L’autoriser à sortir avec ses copines ? Bien sûr que non. Nous vous avons concocté une liste de tâches originale, utiles et captivantes pour occuper bobonne pendant les longues heures de match et… de troisièmes mi-temps 😉

1. Potasser le Kamasutra

Car vous serez bien content de vous détendre lorsque le syndrome post-EURO frappera 🙂

2. Garder des mômes pour ramener de la thune

Les gamins, on a pas l’instinct, c’est clair. Mais les femmes l’ont et elles se sentent naturellement à l’aise avec des enfants, peu importe combien où à qui ils appartiennent. Pourquoi ne pas en profiter pour faire de la caillasse ? Demandez lui de garder une vingtaine de gosses chaque soir de match. 20 gosses = 20 * 50€ minimum = 1000€ par soir !! Des jantes « allu » tombées du ciel, TOUS LES SOIRS 🙂 🙂

3. Astiquer les tuyauteries

Nettoyer la plomberie c’est bien, mais ça sent pas bon. Autant que ce soit fait quand vous n’êtes pas là. Et si jamais les odeurs persistent un peu quand vous rentrez, vous serez assez bourré pour ne pas être incommodé !

4. Nettoyer la bagnole

On ne parle évidemment pas de toucher au moteur ou à quoi que ce soit de compliqué. Mais briquer les jantes ou décalaminer le pot d’échappement : voilà des tâches à sa portée qui ne risquent pas d’endommager l’Amour de votre vie.

5. Aspirer murs et plafonds

Elle nettoie déjà les sols régulièrement (of course). Mais les murs et les plafonds nécessitent un traitement qui peut s’avérer long et bruyant. Pas de souci : vous serez au bar !

6. Cuisiner, cuisiner, cuisiner… et congeler

Les petits plats c’est bien, mais ça prend du temps à confectionner. Odeurs, cuisine envahie de montagnes de vaisselle… Bref, vous serez mieux au kebab pendant qu’elle prépare de la bonne bouffe pour 6 mois.

7. Sculpter une statue à votre effigie

Elle vous aime, évidemment, mais si elle passe des soirée entière à sculpter une statue grandeur nature à votre effigie, elle vous aimera encore plus.

8. Recopier à la main les documents administratifs

On ne parle évidemment pas de gérer des documents financiers ou prendre de quelconques décisions. Demandez lui de classer les papiers ou mieux, d’en faire des copies à la main (ça sert pas à grand chose mais ça occupe).

9. Passer du temps avec ses beaux parents

Pendant l’EURO vous n’aurez pas le temps de vous occuper de votre mère, de votre papa ou de votre petit neveu. Elle oui !

10. Organiser votre collection de porno

On le sait, une collection de X est rarement bien classée. Dans le feu de l’action vous serez bien content de pouvoir accéder en 3 clics à la catégorie qui vous fait envie. De plus, elle en profitera pour mieux adapter son comportement à vos fantasmes 😉

 

Sur ce : Bonne coupe d’Europe !


GRENOBLE (38) – Un jeune homme d’une vingtaine d’années a tenté de s’immoler par le feu suite à un pari perdu sur un célèbre réseau social. Incapable de trouver de l’essence à cause de la pénurie qui touche le pays depuis quelques jours, le Grenoblois s’est rabattu sur un alcool local : la Chartreuse. Mais ses revenus modestes et le prix élevé du breuvage l’ont obligé à se restreindre à deux litres de « carburant », une quantité bien insuffisante pour une cuisson fatale. Tout de même un peu en flamme le long des berges de l’Isère, l’étudiant en histoire de l’art et de la pétrochimie s’est finalement jeté dans le fleuve, anéantissant immédiatement toute chance de mourir vite et de respecter son gage.

Récupéré dans les eaux tumultueuses de l’Isère par deux « agents immoliliers », spécialistes des personnes en flammes, les jours du jeune homme ne sont plus en danger. Ses nuits par contre demeurent sous observation médicale à l’hôpital de jour de Grenoble.

 

1

PORNIC (Loire-Atlantique) – Scène de panique épique dans une boutique chic de Pornic : Un loustic ric-rac sans slip pique un froc; Il se précipite et zippe trop vite sous sa tunique : La trique dans le zip, il trinque, suffoque et crie. Dix flics rappliquent et font bloc. Mais le type mastoc sue; il glisse tel un phoque sur la clique de flics et quitte la boutique.

Mic-mac à fric

« Trafic typique de stocks de frocs ! » indique Dick Ploc, un des dix flics du Syndic Narcotiques de Pornic – « Ces types en rut risquent leur zgeg pour des frocs qu’ils troquent 10 kopecks ! » dit Ploc.

Mick Boppe, big boss de la boutique, explique le flop : « Ces ploucs des ZEP piquent mon stock et les flics les zappent ! Typique ! » dit Mick en briquant son stock. « …et ça revendique le fric des Assedic ! » tique Mick.

Pris sur la crique panoramique de Pornic, le loustic abdique. Là il gît en geôle.

« Les indics communiquent ! » indique Dick, ironique.

2

Baptisée « Aphorismes… baroques ! », l’émission abordera des thèmes chers aux téléspectateurs de la chaîne D8 tels que la littérature misanthrope pré-classique, les plus gros « fails » des people du monde du livre, les métalangages et la prosodie dans le discours politique, les tenues les plus « hot » des femmes écrivains ou encore le meilleur de l’existentialisme éponyme sur le net.

L’animateur a confié réfléchir sur le concept depuis plusieurs mois et être ravi que la chaîne ait accepté ce format inhabituel de 3 heures, diffusé de 19h à 22h tous les jours. « Je suis complètement refait ma petite beauté ! Parler bouquin c’est mon kiff depuis toujours. J’vais inviter Stéphane Hessel. Lui, je l’adore. Tu vois, je vais choisir qui je veux sur mon plateau. Genre, Houellebecq, lui, il sort ! Je l’aime pas. ».

A l’instar de son émission fétiche « Touche pas à mon poste », le plus célèbre trublion du p.a.f. saura s’entourer des meilleurs chroniqueurs : Benjamin Castaldi présentera l’actualité littéraire, Enora Malagré dressera un portrait quotidien des meilleures anacoluthes métonymiques du jour et Zahia lira les passages les plus « chauds » des ouvrages épistolaires les plus apophtegmes du moment.