Monthly Archives: octobre 2016

2

STRASBOURG (Bas-Rhin) – Non, Kiloutou ne loue pas tout. C’est en tout cas ce qu’ont appris à leur dépend deux jeunes Strasbourgeois de 22 et 23 ans. Débarquant dans la célèbre enseigne de location de matériel de BTP samedi matin dernier aux alentours de onze heures, les deux individus annoncent leur désir de « louer une meuf pour le weekend ».

Croyant à une plaisanterie, l’employé d’accueil leur indique avec humour le nom d’une boite de nuit locale, où ils pourront « obtenir gratuitement ce que nous ne louons pas ici ». Mais les jeunes gens ne plaisantent pas. L’un d’eux aurait, selon des témoins,  empoigné l’employé par le col avant de hurler : « Vous disez que vous louez tout ! Hein ? Alors elles sont où les meufs qu’on peut louer ? ».

En quelques secondes la situation dégénère, l’un des individus essayant d’entraîner une cliente vers un abris de chantier 9m² pour 4 personnes, WC inclus, déplaçable grâce à sa remorque intégrée, avant d’être interrompu pas son complice, lui conseillant de « ne pas faire ça ici« , ajoutant grossièrement que la cliente en question n’est pas de son goût et « n’a pas l’air à louer« .

Comprenant finalement qu’ils n’obtiendraient pas ce qu’ils cherchent, les deux individus décident soudainement de s’enfuir en volant un engin de chantier. Malheureusement pour eux, la clef de ce dernier n’était pas présente sur le véhicule, qui ne contenait de toute façon pas d’essence. Interpellé par les forces de l’ordre, les deux strasbourgeois passeront la nuit au poste, seuls.

1

Marseille – Actuellement sous surveillance échographique rapprochée au département de Haute Sécurité de la prison des Baumettes, un jeune fœtus accompagné de sa future maman est soupçonné d’avoir activement préparé un attentat. Connu des services de police, le fœtus fiché S risque l’incarcération dès sa naissance si les faits qui lui sont reprochés étaient avérés, ou du moins instinctivement pressentis par un juge.

L’action terroriste a été déjouée de justesse grâce à la perspicacité et au courage de Marie-Josiane Rombiaire, une infirmière de 56 ans qui a tenu à conserver l’anonymat. Ayant préalablement travaillé au service des douanes d’un grand aéroport, cette dernière a immédiatement reconnu sur l’image échographique un possible dispositif explosif.

Les enquêteurs du Raid Antiterroriste de Combat de l’ISlam Tenace (le R.A.C.IS.T) ont pu remonter, via le cordon ombilical, jusqu’à la mère de l’individu, une jeune femme d’origine suspecte. Automatiquement complice, cette dernière risque jusqu’à 35 ans et demi de réclusion, une amende de 700 100 euros, ainsi qu’un sermon de Manuel Valls.

2

Entre amis, en famille ou au travail, les trois quarts des mots prononcés chaque jour en France le sont par une minorité de Français bavards nous apprend une étude de l’université de Niort. Quant aux 25% de mots restants, ils sont partagés par les 93% plus discrets de la population. Décryptage.

« Nous savions que certaines personnes parlent plus que d’autres,c’est bien connu, mais l’ampleur du phénomène nous a beaucoup surpris et un peu consterné aussi » reconnaît le professeur Jacques Hass, qui a dirigé l’étude – «  Un individu bavard réduit mécaniquement le temps d’expression des autres. Cette étude démontre que le temps de parole, à l’instar des richesses, est distribué de manière extrêmement inéquitable au sein de la population et avec un usage souvent discutable ».

Car si ces individus bavards prononcent beaucoup de mots, qu’en est-il de la qualité de leur discours ? Selon les mesures effectuées par l’équipe du professeur Hass, seul 2 à 3% des mots prononcés par les bavards sont réellement porteurs d’information, le reste n’étant que remplissage ou répétition.

« Les bavards n’aiment pas le vide, ils le comblent coûte que coûte, peu importe la qualité du remplissage. Comme les odeurs corporelles, supportables voire agréables quand elles émanent de notre propre corps, un discours insipide peut sembler véritablement intéressant du point de vue de la bouche qui le prononce. »

A l’issue de cette expérimentation nationale à grande échelle (1620 personnes sur 2 années), les chercheurs du département de Psycho-sociologie de l’Université de Niort ont isolé 4 grandes catégories de sujets :

Les Bavards (7% de la population – 75% du temps de parole)

« J’adore raconter des histoires ! Ou mon weekend ! Ou même raconter ma journée, ou ce que j’ai mangé à midi. Peu importe, l’important c’est de partager sa vie. Ou alors j’adore parler des films que j’ai vus, ou que je veux voir, ou ceux que je veux revoir comme  »Bienvenue chez les Ch’tis », trop marrant ce film. Mais j’aime aussi parler des trucs marrants que j’ai lu sur le web, ou dans des bouquins, quoi que je lise pas trop.. Je suis plus télé. Ya des trucs bien à la télé, moi j’aime bien D8, surtout [….]» Ludovic, Bavard

  • 47 000 mots prononcés par jour en moyenne
  • Aiment s’écouter
  • Rigolent de leurs propres blagues
  • Commentent leurs propres remarques
  • Se paraphrasent eux-mêmes
  • Écoutent peu les autres
  • Confiance en eux basse, montrent le contraire
Les Loquaces (26% de la population – 17% du temps de parole)

« C’est sûr il faut pas parler pour rien dire, mais on a quand même le droit de délirer un peu des fois ! Moi j’adore partir dans des gros délires, raconter n’importe quoi et voir mes potes halluciner ! » Célia, Loquace

  • 10 600 mots par jour en moyenne
  • Parlent souvent pour communiquer, parfois pour le plaisir
  • A l’aise en groupe
  • Groupe majoritairement féminin
Les Pragmatiques (59% de la population – 6% du temps de parole)

« Si les gens s’exprimaient mieux, s’ils possédaient davantage de vocabulaire, ils parleraient sans doute moins. » Jeanne, Pragmatique

  • 3700 mots par jour en moyenne
  • A l’aise en petit groupe ou à deux
  • N’aiment pas prendre la parole par la force mais le font quand nécessaire
  • Parlent pour communiquer
Les Humbles (8% de la population – 2% du temps de parole)

[rire gêné] Pauline, Humble

  • 1250 mots par jour en moyenne
  • Capacité d’écoute développée
  • Peur de ne pas intéresser les autres
  • Parlent pour être écoutés

Les chercheurs se sont également intéressés aux rapports qu’entretiennent ces différents types entre eux; Nous apprenant par exemple que le Bavard apprécie la compagnie des Pragmatiques et des Humbles, mais moins celle des Loquaces et des bavards. Les humbles quant à eux sont surtout à l’aise avec les Loquaces, qui comblent le silence sans excès. Les pragmatiques supportent tous les types mais sont comme des poissons dans l’eau lorsqu’ils sont entre eux.

Mais j’en suis déjà à plus de 600 mots dans cet article, je vais m’arrêter là.