Monthly Archives: mai 2016


GRENOBLE (38) – Un jeune homme d’une vingtaine d’années a tenté de s’immoler par le feu suite à un pari perdu sur un célèbre réseau social. Incapable de trouver de l’essence à cause de la pénurie qui touche le pays depuis quelques jours, le Grenoblois s’est rabattu sur un alcool local : la Chartreuse. Mais ses revenus modestes et le prix élevé du breuvage l’ont obligé à se restreindre à deux litres de « carburant », une quantité bien insuffisante pour une cuisson fatale. Tout de même un peu en flamme le long des berges de l’Isère, l’étudiant en histoire de l’art et de la pétrochimie s’est finalement jeté dans le fleuve, anéantissant immédiatement toute chance de mourir vite et de respecter son gage.

Récupéré dans les eaux tumultueuses de l’Isère par deux « agents immoliliers », spécialistes des personnes en flammes, les jours du jeune homme ne sont plus en danger. Ses nuits par contre demeurent sous observation médicale à l’hôpital de jour de Grenoble.

 

1

PORNIC (Loire-Atlantique) – Scène de panique épique dans une boutique chic de Pornic : Un loustic ric-rac sans slip pique un froc; Il se précipite et zippe trop vite sous sa tunique : La trique dans le zip, il trinque, suffoque et crie. Dix flics rappliquent et font bloc. Mais le type mastoc sue; il glisse tel un phoque sur la clique de flics et quitte la boutique.

Mic-mac à fric

« Trafic typique de stocks de frocs ! » indique Dick Ploc, un des dix flics du Syndic Narcotiques de Pornic – « Ces types en rut risquent leur zgeg pour des frocs qu’ils troquent 10 kopecks ! » dit Ploc.

Mick Boppe, big boss de la boutique, explique le flop : « Ces ploucs des ZEP piquent mon stock et les flics les zappent ! Typique ! » dit Mick en briquant son stock. « …et ça revendique le fric des Assedic ! » tique Mick.

Pris sur la crique panoramique de Pornic, le loustic abdique. Là il gît en geôle.

« Les indics communiquent ! » indique Dick, ironique.