Monthly Archives: janvier 2016

2

Plus de 150 personnes ont été évacuées d’un immeuble du XIIème arrondissement dans la nuit de mercredi à jeudi suite à une fuite de Zaz compressé (mp3). Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est un radio-réveil branché à des enceintes de forte puissance qui aurait provoqué l’émanation du Zaz. La piste criminelle serait pour le moment privilégiée par la police.

« On a eu beaucoup de chance » affirme une mère de famille rescapée, « Le chien des voisins a commencé à hurler à la mort, c’est sensible ces bêtes là, et ça nous a réveillés. Sans ça on serait peut-être morts dans notre sommeil« . Vers 4 heures du matin, du Zaz lourd,  de type reprise de Balavoine (« Tous les cris les S.O.S. ») a commencé à se répandre dans l’immeuble situé au 33 rue Geffroy, à partir d’un appartement du 4ème étage.

Sur les 154 personnes présentes dans les locaux au moment du drame, 24 ont été intoxiquées plus ou moins gravement. Un homme de 34 ans est actuellement en coma auditif. « Au début ça paraît inoffensif : Quelques accords basiques qui se répandent et pénètrent le cerveau par les oreilles… On ne ressent pas vraiment de douleur, juste une légère nausée » explique Pierre-Hakim Cledffa, musico-criminologue au laboratoire de police scientifique du commissariat du XIIème arrondissement.

« Puis la voix arrive, avec son cortège d’effets délétères sur le système nerveux » continue le spécialiste, « La mièvrerie extrême des paroles s’attaque directement à l’hypothalamus, alors que les rimes grasses saturées bloquent les vaisseaux sanguins, pouvant provoquer des AVC. De plus, cette musique est tellement commerciale que la victime, complètement anesthésiée, se retrouve désorientée et incapable de prendre des décisions rationnelles. »

Suite à cet accident, le préfet a décidé qu’une campagne de prévention serait lancée dès que possible. Appelée « Les 5 gestes qui sauvent en cas de fuite de Zaz », la communication comprendra des spots radios, ainsi que des affiches, présentant des conseils simples : Couper le Zaz, fermer les portes et les fenêtres, éteindre radios et télévisions ou encore appeler la police immédiatement.

Une autre enquête est en cours pour déterminer les raisons pour lesquelles les détecteurs de Zaz, pourtant présents dans tout l’immeuble, ne se sont pas déclenchés.

13

On le sait, vivre avec une petite péniche présente bien des désagréments. Sentiment d’infériorité, honte de la montrer publiquement, impossibilité d’en faire profiter toute votre famille en même temps : Voilà quelques exemples des souffrances qu’endurent chaque jour les possesseurs de péniches de taille modeste. Des souffrances souvent cachées, même aux proches, et endurées dans la solitude.

Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions; Et ces solutions ne sont pas forcément aussi coûteuses ou radicales que ce que l’on s’imagine. En voici cinq parmi les plus efficaces.

1. L’écartèlement (technique mécanique)

Cette technique est assurément la moins chère, mais également la plus risquée. Il s’agit d’amarrer solidement un côté de votre péniche à un quai et d’utiliser la traction d’une autre péniche pour agrandir la votre. Attachez un câble de l’autre côté de votre péniche (le côté opposé au quai). Attachez l’autre extrémité de ce câble à une autre péniche. Après quelques va-et-vient, votre péniche devrait gagner quelques décimètres.

Évitez que les deux péniches se touchent.

2. Dilatation de la péniche (technique thermique)

Vous le savez, quand la température monte, les matériaux ont une tendance naturelle à prendre davantage de volume. Bingo ! Plongez votre péniche dans l’eau chaude (les côtes Sri Lankaise par exemple) et elle se dilatera légèrement, vous faisant gagner quelques précieux centimètres.

Attention, l’eau froide aura l’effet inverse.

3. Modifier la définition de « petite » (technique rhétorique)

Aussi appelée « technique gouvernementale », cette astuce consiste à redéfinir le seuil à partir duquel le qualificatif « petite » est appliqué. Comme pour le seuil de pauvreté, que l’on peut ajuster à sa guise, le seuil de petite péniche peut également être modifié. On ne sait pas comment par contre, on vous donne juste l’idée.

Attention : Si vous avez une micro-péniche, cette solution sera insuffisante.

4. Changez votre propre taille (technique relativiste)

Ce qui compte vraiment, dans le fond, c’est le rapport entre votre taille et celle de votre péniche. Les valeurs absolues n’ont que peu de valeur dans un monde où tout est relatif. Ainsi, si vous diminuez votre taille, votre péniche apparaîtra soudainement comme beaucoup plus grande.

Attention, vous apparaîtrez soudainement plus petit aux autres personnes.

5. Au pays de l’Optimist, la péniche est reine (technique relativiste 2)

Et si vous viviez quelque-part où la taille moyenne des péniches est bien plus faible que sur les fleuves français ? Que ce soit sur le marché flottant de Bangkok ou dans les eaux mystérieuses du Gange, ces endroits qui VOUS mettront en valeur existent. Alors expatriez-vous !

Évitez d’amarrer votre péniche sur le fleuve Limpopo, l’Okavango ou le Moulouya.

BONUS : Le grand classique

Affirmez à qui veut bien l’entendre que la taille de la péniche n’est pas importante et que ce qui compte vraiment c’est comment elle est aménagé et le fait qu’elle soit maniable.

Attention : Si vous avez une micro-péniche, cette solution sera toujours insuffisante.