Des images de femmes nues seraient accessibles sur Internet

Des images de femmes nues seraient accessibles sur Internet

L’information tombée ce matin fait l’effet d’une bombe : Des photographies de femmes entièrement nues auraient été mises en ligne et seraient actuellement  accessibles par toute personne se connectant à l’Internet. Une annonce gouvernementale diffusée en boucle sur les principales radios et chaines de télévision invite la population à garder son calme et à se déconnecter immédiatement du réseau désormais contaminé.

Selon nos sources, plusieurs centaines de personnes auraient déjà été exposées à ces images. Parmi elles, des hommes mariés, des retraités, des fonctionnaires, des couples. Pour Véronique, dont le mari a été l’une des premières victimes, rien ne sera plus comme avant : « Depuis l’accident il a l’air absent, ne me regarde plus de la même manière… Quelque-chose s’est brisé en lui… J’ai peur pour lui, pour nous ».

Thérèse Houglibitsh, directrice de la Haute Autorité de Surveillance des Réseaux et Télécommunications, qui a pu visionner ces images livre son témoignage bouleversant :

Il s’agit de photographies insoutenables, mettant en scène une quinzaine de jeunes femmes âgées de 20 à 25 ans, que des esprits primaires et superficiels pourraient juger comme « attractives », mais qui ne sont qu’extrêmement vulgaires et dégoûtantes. Je ne souhaite à personne de tomber sur ces images choquantes qui, croyez moi, n’ont strictement rien à voir avec la réalité. Je prie pour que jamais mon mari ou mon fils ne soient exposés à ces horreurs.

L’identité des jeunes femmes reste inconnue à ce stade de l’enquête, confirme une source proche des autorités. Cependant,  la piste des « pays de l’est » semble privilégiée d’après un expert qui a « très longuement examiné les clichés ». Quant aux responsables et leurs mystérieuses motivations, le flou reste absolu. Le Cpt Jacques Parreau, en charge de l’affaire, assure que des moyens importants ont été mis en oeuvre pour localiser et mettre hors d’état de nuire les serveurs hébergeant ces terribles images :

Internet est un formidable outil de travail et de communication. Nous ne laisserons pas les pervers du monde entier s’en emparer. 60 de mes hommes se sont portés spontanément volontaires pour partir à la recherche de ces jeunes femmes, dans les endroits les plus sordides et pervertis de Sofia ou Bucarest. Je suis convaincu que leur sacrifice ne sera pas vain.

Depuis sa popularisation à la fin des années 90, jamais le réseau mondial n’avait été utilisé à des fins perverses ou sexuelles. 2014, marquerait-il une le début d’une période noire de l’Internet ? Prions pour que cet incident ne soit qu’un cas isolé et qu’il ne se reproduise jamais.

SOURCE Niklas (image illustration)
Sebastien Pohls
Après 19 ans passés à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), Sébastien ressent l'envie de pratiquer lui aussi cette discipline. Il abandonne alors le monde du ménage et du nettoyage industriel pour se lancer à fond dans sa nouvelle passion. Rejeté partout ailleurs, Sébastien rejoint le Daily Béret en 2013.

5 COMMENTS

  1. « Bonjour je suis blonde !  »

    Comme le disait si bien Kavanagh, internet est un petit pas pour l’homme, et un grand pas pour la pornographie !

    C’est pas nouveau de tomber sur des femmes nue, des films X, des hentais, j’en passe et des meilleurs …

    La pauvre elle devait être prude, et ne savait pas que internet servait aussi à ça ..

    • Toi t’as pas beaucoup d’humour, je me trompe ? A ce moment là il ne faut pas aller sur un site comme le courrier des échos ou le gorafi ça vaudra mieux 😉

  2. Bonjour, je suis choqué. Comment peut on ainsi exposer des madames toutes nues comme ça. J’espère ne jamais voir ça. D’ailleurs si vous pouviez me donner l’adresse du site en question, afin d’être bien bien sur que je n’y aille pas par hasard! Merci

    • Il y a pire.
      Parfois, par hasard, je tombe même sur des sites d’information, sur des sites scientifiques, sur des sites littéraires….
      Internet est devenu trop dangereux. J’ai recommencé à chercher des femmes faciles dans les recoins louches de ma ville. Je risque un coup de poing ou un coup de couteau mais, entre deux maux, il faut toujours choisir le moindre.

  3. J’ai du mal à croire cet article. À des fins de crédibilité il faudrait donner l’adresse du ou des sites en questions pour que le lecteur scrupuleux puisse vérifier, dans un louable et compréhensible souci d’exactitude.

Poster une réponse