La Chine devrait découvrir la fourchette d’ici 2085 estiment les futurologues

La Chine devrait découvrir la fourchette d’ici 2085 estiment les futurologues

Se basant sur une multitude d’indicateurs sociétaux et technologiques, une équipe européenne de futurologues prédit que la Chine devrait « découvrir » la fourchette d’ici un peu plus de 70 ans. D’après ces même scientifiques, l’apparition du couteau devrait se faire dans la foulée, soit « un à trois ans plus tard ».

« La Chine est toujours à la baguette car elle n’a jamais essayé la fourchette » affirme non sans malice Nicolas Varrin, un futurologue et journaliste français qui a participé à cette étude européenne menée par l’EIFF (Institut Européen de Futurologie) basé à Berne, en Suisse.

A l’étranger, les migrants chinois re-créent la Chine en miniature. Il n’y a pas de fourchettes à Chinatown

 « Ne parlant aucune langue d’ouverture, les chinois baignent dans leur propre culture et ne bénéficient donc pas des avancées et découvertes que peuvent échanger les autres peuples entre eux » continue-t-il, expliquant ainsi que les chinois ont découvert, par eux-même, l’intégralité de leurs connaissances, ré-inventant souvent ce qui était connu depuis des siècles ailleurs. « Voilà pourquoi ils sont si différents de nous, c’est parce qu’ils ont évolué de leur côté, sans se synchroniser avec nos cultures ».

« Ils ont été les derniers à découvrir la cuisson, la radio-activité ou la contraception. Ils n’ont toujours pas inventé la démocratie, les congés ou un alphabet digne de ce nom [rires]. Pour nous, futurologues, la Chine est un des pays les plus intéressants, c’est un cas unique en son genre ! » s’enthousiasme le journaliste-futurologue.

La baguette, dispositif archaïque d’assistance à la sustentation, a donc encore de belles décennies devant elle, en dépit de son manque évident de praticité. Il est estimé qu’un pays utilisant la baguette pourrait gagner jusqu’à 12% de productivité et entre 7 et 13 points de PIB, juste en passant à la fourchette et au couteau. Le temps passé à lutter pour attraper sa nourriture lors des pauses repas pourrait ainsi diminuer de 50% à 75%.

On pourrait penser que les chinois sont masochistes : manger avec deux bouts de bois qui ne coupent rien, qui ne se remplissent pas… Choisir un alphabet à 5000 caractères…  Avoir le karaoké comme seul loisir… En réalité, ils n’ont simplement pas encore inventé d’alternatives

De leur côté, les futurologues chinois estiment que la Chine régnera sur la Terre d’ici 2018.

2 COMMENTS

  1. TACK!! Underbara, fastistanka Susanna. Jag känner verkligen likadant! Nu ska här firas. Men den här starten kan det bara bli väldigt bra!

  2. D’ailleurs n’oublions pas que le clavier Chinois comporte plus de 1000 touches (contre 100 pour le notre). Il est donc très encombrant: environ 1m² (contre 0,04 m² pour nous)

Poster une réponse