Journée portes ouvertes à la prison : 17 détenus évadés

Journée portes ouvertes à la prison : 17 détenus évadés

0
By Dylan Oliphant from LaMarque, U.S.A. (Flickr) [CC-BY-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

CHARLEROI,  BELGIQUE – L’initiative était pourtant louable. 17 détenus se sont évadés ce matin de la prison de Charleroi, ville belge de la province de Hainaut, profitant d’une journée « portes ouvertes » organisée par l’établissement pénitentiaire pour les collégiens et lycéens de l’agglomération. L’enquête préliminaire a révélé que les fugitifs se seraient déguisés en lycéens afin de se mêler discrètement aux groupes de visiteurs. Sortis de la prison sans être inquiétés, certains d’entre-eux auraient poussé la supercherie jusqu’à utiliser les cars scolaires pour rejoindre plus facilement le centre-ville.

A la demande de la mairie, le centre pénitentiaire de Charleroi avait organisé cette journée « portes ouvertes » afin de sensibiliser les collégiens et lycéens au milieu carcéral. Plusieurs dizaines de groupes scolaires ont ainsi arpenté les couloirs de la prison, accompagnés par le personnel du centre, lors de visites guidées de 2 heures environ.

Des sweat-shirt Justin Bieber pour « faire jeune »

Habituellement vêtus de combinaisons carcérales orange, une trentaine de détenus avait réussi à se procurer des vêtements « de jeunes » qu’ils ont utilisé pour se joindre aux visiteurs. Les fuyards auraient également, d’après une source interne, utilisé des gels pour cheveux, du fond de teint et se seraient tous rasés le soir précédent la visite. Une mascarade qui semble avoir fonctionné, comme en a témoigné Clara, une élève de 3ème au collège Saint-Michel de Charleroi :

Un moment j’ai vu un mec que je connaissais pas dans le groupe, il avait un sweat-shirt Justin Bieber à capuche, ça m’a fait halluciner ! On s’est foutu de sa gueule mais c’est tout, moi je pensais que c’était un mec d’un autre collège ou lycée qui s’était perdu. On s’est dit aussi qu’il avait dû redoubler un paquet de fois. En fait il avait une tête de gothique mais avec des fringues de maternelle, trop chelou le mec

Un hasard de calendrier fâcheux

Le directeur de la prison, Georges Van Bruggel, a expliqué aux journalistes de la RTBF que cet incident n’était dû qu’à un mauvais concours de circonstances, la journée portes ouvertes tombant le même jour que le grand nettoyage annuel de la prison, seul jour de l’année lors duquel les détenus peuvent circuler librement dans la quasi-intégralité du bâtiment. Il a également salué l’intelligence des fugitifs :

Ces hommes sont certes des violeurs, des tueurs ou de dangereux trafiquants, mais nous devons reconnaître qu’ils ont été plus malins que nous. Ils ont réussi à exploiter la faille exceptionnelle rendue possible par la cooccurrence de ces deux événements. Bien évidemment, nous mettons tout en place pour rattraper ces individus et leur signalement a déjà été transmis à la police de toute la province. Je suis très confiant qu’avec leur vêtements à l’effigie de M. Justin Bieber, ils seront très rapidement repérés puis interpellés

A l’heure où cet article été publié, une quinzaine de sweat-shirt avaient été localisés dans des poubelles du centre-ville de Charleroi.

Sebastien Pohls
Après 19 ans passés à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), Sébastien ressent l'envie de pratiquer lui aussi cette discipline. Il abandonne alors le monde du ménage et du nettoyage industriel pour se lancer à fond dans sa nouvelle passion. Rejeté partout ailleurs, Sébastien rejoint le Daily Béret en 2013.

NO COMMENTS

Poster une réponse