Le rappeur Maitre Gims sélectionné pour « rajeunir » les paroles de...

Le rappeur Maitre Gims sélectionné pour « rajeunir » les paroles de la Marseillaise

La ministre de la culture Aurélie Filippetti a finalement tranché : c’est l’artiste Gandhi Djuna, plus connu sous le pseudonyme de « Maitre Gims » qui assumera la prestigieuse responsabilité de ré-écrire les paroles de l’hymne français. Le grand chantier de la rénovation de la Marseillaise, au point mort depuis plusieurs années, s’est vu accéléré ces derniers jours suite à la polémique suscitée par le refus de Christiane Taubira de chanter l’hymne lors d’une commémoration de l’abolition de l’esclavage.

« un cool flow que va kiffer Filippetti »

Ils étaient 19 artistes pré-sélectionnés : Michel Sardou, Booba, Daurade de Roubaix, Yannick Noah, Charles Aznavour, Florent Pagny ou encore Patrick Sébastien. Mais l’unique gagnant, sélectionné par un panel d’experts trié sur la persienne, est bel et bien le rappeur/compositeur Maître Gims. « Monsieur Djuna incarne les valeurs de la France d’aujourd’hui, qui devraient naturellement se refléter dans les paroles de son hymne national » a déclaré Aurélie Filippetti.

« La Marseillaise raconte les guerres d’antan, mais aujourd’hui la guerre est économique, sociale, une guerre pour l’égalité, l’acceptation d’autrui, le partage et la justice que Monsieur Djuna représente avec justesse. Un pays qui ose réformer son hymne, et qui confie cette responsabilité à sa jeunesse métissée et dynamique, est un pays qui va de l’avant ».

« vi-ra et blé-con »

L’iconique rappeur s’est déclaré « vi-ra et blé-con » du choix du ministère et promet une Marseillaise « chanmé » :

« La Marseillaise à  Meu-gui ça va être chanmé, J’vais allumer dame Eiffel comme une grande cheminée, un cool flow que va kiffer Filippetti, just comme Duflot la clique et Sarkozy, à la first écoute y vont faire « what the fuck », voudront m’expédier au Congo dans un truck, mais bien vite y s’ront tous pretty à l’aise, kické par la vibe de ma Marseillaise »

a déclaré le compositeur lors d’une conférence de presse, laissant augurer une modernisation plutôt radicale des paroles.

Seul à s’être exprimé pour le moment, Jean-François Coppé a déclaré « vivement » soutenir ce choix : « Pour une fois que la gauche fait preuve d’audace et d’initiative, je ne peux que féliciter et soutenir madame Filippetti; Cet hymne a grand besoin d’être dépoussiéré et un artiste jeune et talentueux comme Maître Gims, que par ailleurs j’écoute avec plaisir occasionnellement, saura se montrer à la hauteur de sa mission, j’en suis sûr ».

Après 19 ans passés à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), Sébastien ressent l'envie de pratiquer lui aussi cette discipline. Il abandonne alors le monde du ménage et du nettoyage industriel pour se lancer à fond dans sa nouvelle passion. Rejeté partout ailleurs, Sébastien rejoint le Daily Béret en 2013.

NO COMMENTS

Poster une réponse